AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un matin dans les quartiers pauvres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vossler Y. Azelas


avatar

Masculin Nombre de messages : 11
Age : 25
Ordre : Templier
Arme : Epée bâtarde
Spécialité : Protection du peuple
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Un matin dans les quartiers pauvres.   Jeu 30 Oct - 18:13

Il était tôt,à peine huit heure, mais le templier aimait se promener dans Jérusalem le matin, sentir la brise encore rafraîchie par la nuit qui soulevait de la route de terre de petits nuages de sable et de poussière il n'avait rien trouver de mieux pour se sentir vivant. Il marchait le long de la grande rue qui traversait les quartiers pauvres sont armures produisant un léger cliquetis régulier semblable au roulement d'une horloge bien réglée, sa cape d'un rouge flamboyant trainant légèrement derrière lui. Il aurait sans doute préféré ne pas avoir à traîner dans cet endroit, enfin il aurait préféré plus exactement que cet endroit n'existe pas, toute cette misère l'attristait au plus haut point. Ici, c'est vrai les maisons étaient plus salubres que dans beaucoup d'autres villes, mais encore fallait il avoir une maison. Il y avait un nombre incalculables de personnes qui dormait à même la rue, des vieillards bien sur incapable de travailler pour payer un loyer mais également des femmes et des enfants, les lépreux couverts de bandages et les pestiférés étaient légions, tout ces malheureux oubliés des gens de sont rang, oubliés de Dieu. Lors de son arriver ici il s'était demander pourquoi Dieu laissait tout ce malheur sans intervenir, il en était même venu à douter de son existence, en effet comment pouvait il laisser cela comme sa alors qu'on avait toujours inculqué à Vossler que Dieu était la bonté et la générosité?, aujourd'hui il préférait se dire que Dieu voulait que les hommes s'aide eux mêmes. C'est dans cette optique que Vossler passait beaucoup de ses moments libres dans ce quartier, les gens le regardait avec crainte quand il approchait mais lorsque il aidait quelqu'un à marcher ou qu'il donnait quelques pièces d'or aux enfants pour qu'ils puissent acheter de quoi nourrir leurs familles pendant quelque temps alors les gens le regardait avec une légère lueur dans les yeux qui voulait, sans aucun doute, dire merci. C'était pour le templier le plus beau cadeau. Aujourd'hui il avait avec lui un sac rempli de couverture qu'il avait acheter la veille, bien qu'ici les journées étaient chaudes, les nuits elles se faisaient très fraîches et puis dans quelques semaines sa serait l'hiver il fallait s'y préparer, alors regardant rapidement les malheureux étendu la il donnait une couverture à ceux qui paraissaient en avoir le plus besoin, sa petite distribution dura une bonne heure car il parlait souvent avec ces personnes, à force il en connaissait même certaines. Quoi qu'il en soit il ne restait plus que deux couvertures dans son sac et il décida de les données à une mère et ses deux enfants, alors qu'il était la genoux à terre devant cette famille il entendit une voix derrière lui, une voix qu'il connaissait, celle d'un autre membre de l'ordre mais cette fois un templier avide de richesse et de pouvoir, le genre qu'il détestait au plus au point.

"Pourquoi perd tu ton temps avec ces moins que rien? il ne t'apporteront ni richesse, ni renommée avec un peu de chance une maladie incurable."
"C'est vrai, mais il m'apporteront l'honneur, une chose dont beaucoup d'entre nous semblent avoir oublier la signification, et dans l'autre vie mon ami, car nous mourons tous, il m'apporteront le salut car Dieu reconnaîtra ceux qui ont servi l'humanité et non ceux qui se sont servi de l'humanité."
"Foutaises, j'espère pour toi que tu te bat aussi bien que tu ne parle Vossler car à la guerre il y a beaucoup de pertes, cela serait dommage que tu nous quitte, qui prendrait alors soin de tes pauvres?"
"Ta sollicitude me va droit au cœur..."

Sur ces mots le templier partit prenant la direction du temple de l'ordre suivit de ces deux écuyers qui le suivent partout comme les chiens suivent leur maître.

"Ne l'écoutez pas mon seigneur, vous êtes un homme bon et les gens d'ici le savent."
"Merci, tenez prenez ces quelques pièces et achetez de quoi nourrir vos enfants."

Vossler se releva alors et continua lui aussi son chemin, ne sachant trop ou aller, pour l'instant marcher droit devant lui paraissait une solution acceptable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jennah Kaileena


avatar

Féminin Nombre de messages : 136
Ordre : Assassins
Spécialité : Infiltration/espionnage
Date d'inscription : 15/10/2008

MessageSujet: Re: Un matin dans les quartiers pauvres.   Dim 2 Nov - 15:39

    Être ici était quelque chose de vraiment culotté pour quelqu'un comme elle, néanmoins, comme une très large partie des assassins, Jennah adorait l'adrénaline que pourrait provoquer une situation à la limite de l'acceptable pour un être vivant. Certains pourraient en crever de trouille, elle, elle trouvait ça "juste marrant". Il y avait des Templiers un peu partout et la jeune demoiselle avait décidé de rester incognito, vêtue d'une cape grise retenue au devant par deux lacet de couleur noir noués entre eux et dont une partie dissimulait son visage sous une capuche ample, la seule chose que l'on pouvait voir, c'était qu'elle portait une tenue peut-être rarement porté par des femmes : un pantalon noir et une tunique rouge foncée. De toute manière, c'était pas le moment de se faire remarquer.
    Toujours est-il qu'elle avait bel et bien une raison d'être présente dans cette ville : elle voulait voir à quel point la pauvreté s'était étendue, peut-être même verrait-elle ceux qu'elle cherchait inconsciemment, sauf si ils étaient déjà morts ou si ils avaient quitté la ville.

    *Ce serait pas plus mal, après tout...*


    Se fondant donc dans la masse en observant la misère omniprésente, longeant les murs comme si elle portait un poids énorme, passant pour une habitante des lieux, sont cœur rata un battement quand elle vit deux Templiers parler ensemble.
    Que faisaient-ils ici ? D'habitude, ils évitaient ce quartier... ou alors il écrasaient encore plus la population sous leur domination. Son regard marron clair s'obscurcit alors qu'elle fronçait les sourcils sous sa capuche. Jennah se contenta d'observer la scène, en silence, s'appuyant à un mur comme pour faire une pause, mimant une fatigue complète. Son doux sourire habituel s'étira sur son visage alors qu'elle épiait la conversation.

    L'honneur ? Ben tiens, c'était quelque chose qui se faisait rare chez les Templiers. Était-ce sincère ou jouait-il un rôle pour obtenir le soutient de la population ? Et quand bien même c'était le cas, à quoi cela servirait-il auprès de leurs supérieurs ? Surtout de Sablé qui lui s'en fichait royalement, tant qu'il y avait des richesses et du pouvoir à la clé, chose qui bien évidemment ne risquait pas d'apparaître au milieu d'un quartier pauvre.
    Le cerveau en ébullition, Jennah se dit qu'il valait mieux garder ce Templier-là à l'œil, juste au cas où. Si il menaçait de se retourner contre les siens, il aurait besoin d'un petit coup de pousse et avec un peu de chance, il serait reconnaissant. D'un autre côté, c'était un pari risqué : quel assassin digne de ce nom pourrait faire confiance à un Templier ?

    - Dites... vous auriez pas une pièce ?
    - Voilà pour toi. Fais-en bonne usage.

    Elle posa son doux regard sur le petit garçon qui s'éloigna aussitôt qu'elle eu déposé quelques piécette dans la main qui s'était tendue vers elle. Alors que le second Templier et ses écuyer s'éloignaient, Jennah, elle obliqua dans une ruelle sombre au cas où on l'aurait remarquée. Elle serait plus à même de se défendre là-bas si nécessaire et ce, sans faire de victimes innocentes qu'était la population.

    ===> ailleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://art-spirit.asso.ws
 
Un matin dans les quartiers pauvres.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti: Mesures pour réduire l’inflation
» Haiti : Les hommes et femmes en bleu
» LES PRIMEVERES
» C'est pas interdit de faire des conneries. | Olive Anderson.
» La Bretagne vue par les peintres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Assassins » :: ▫ JERUSALEM ▫ :: ▫ QUARTIERS PAUVRES ▫ :: ▫ HABITATIONS-
Sauter vers: