AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Melian Morwen - Cruel

Aller en bas 
AuteurMessage
Melian Morwen


avatar

Féminin Nombre de messages : 50
Age : 26
Ordre : Aspirant Assassin
Spécialité : Infiltration - Adaptation
Date d'inscription : 24/10/2008

MessageSujet: Melian Morwen - Cruel   Ven 24 Oct - 23:44

    Cruel

    NOM : Morwën
    PRÉNOM : Mélian
    ÂGE : 12 ans
    ÉLÉMENT : Air.
    ORDRE : Assassins puisque aspirant assassins.
    CODE CACHE : Validé

    POUVOIRS :
    • Cauchemar : vous faire croire quelque chose en vous happant dans un rêve - cauchemardesque - éveillé est l'un de ces jeux favoris. Ce n'est pas vraiment de l'hypnose, mais ça s'en rapproche grandement. Les effets s'estompent au bout de quelques minutes et elle ne peut faire ça qu'une fois toutes les 48h. Ne le contrôle pas, arrive comme agression lors d'une attaque ou autre
    • Télékinésie : déplacer les objets par le biais de la pensée, ça peut toujours être utile. Pas encore disponible
    • Barrière : utiliser le vent comme une tornade autour d'elle pour bloquer toute attaque et se protéger de tout contact non souhaité. Pas encore disponible
    • Caméléon : ou comment faire corps avec ce qui l'entoure.
    • Déchainement : entrer en transe pour invoquer un vent violent, chaud ou froid selon ses envies, comme une tempête assassine. Pas encore disponible

    ARMES : //

    CARACTÈRE : La première chose qui frappe lorsque l'on capte son attention, c'est la manière qu'à la fillette de vous dévisager puis de se cacher derrière quelque chose, sans doute par timidité ou crainte. Réservée, elle parle peu et ne semble pas vraiment comprendre elle-même tout ce qu'elle dit, comme si elle faisait du copier-coller de ce qu'elle avait appris.
    Sérieuse, elle ne comprend pas toujours les plaisanterie et elle va jusqu'au bout des taches qu'on lui a donné à faire.
    Travailleuse, elle ne rechigne pas à la tache et va parfois jusqu'au bout ses limites, en toute insouciance, sans prendre garde au danger ainsi encouru. On se demande si elle vit vraiment dans notre monde, car il lui arrive souvent de flâner, la tête en l'air, ou en regardant ses pieds, errant dans les rues de la ville au hasard.
    Etrangeté parmi les bizarrerie, elle est du genre fidèle et à l'écoute bien qu'elle ne saisisse souvent pas tout ce que vous essayer de lui faire comprendre. Elle paraît souvent bête, très bête mais comme pour ses qualités physiques, elle cache bien son jeu.
    En effet, derrière son regard innocent se cache fourberie, malice et intelligence. Mais ça, peu s'en rendont compte car beaucoup s'arrêtent à leurs premières impressions, à cet être naïf qui ne connaît pas tous les malheurs qui peuvent s'abattre sur vous en un rien de temps.
    Elle possède le courage de faire ce qu'on lui demande et pourtant, elle ne l'emploi pas tout le temps correctement. Elle n'est pas du genre audacieuse, elle ne va pas vers les autres et elle prends des couleurs facilement. Elle est naturelle, du moins elle le paraît et pourtant, elle est capable de changer radicalement pour s'adapter à un nouveau milieu. Ainsi, elle est à l'aise partout et n'éprouve de des difficultés que sur l'attention et la parole.
    Parler à un inconnu semble la terrifier plus qu'on ne pourrait l'imaginer.
    C'est une fille simple qui ne se prend pas la tête pour rien, qui ne se pose pas de questions existentielles et qui aime faire amie - amie avec la solitude.
    PHYSIQUE : Petite, chétive et passe-partout son ses principales critères. Comme son élément, elle passe en coup de vent sans qu'on ne remarque ses couettes brunes et bouclées comme une anglaise. Une seconde passe et déjà, ces grands yeux vides et innocent à la magnifique couleur or, ne sont plus là, ils ont quitté votre regard pour s'intéresser à autre chose. Un visage de fillette à la peau pâle et contrastant fortement avec sa chevelure sombre, peau de pèche douce au touché et sensible.
    Elle semble fragile, créature de verre qu'on briserait au moindre contact, tellement elle est menue et rachitique. Elle se fond dans la masse sans soucis et ses lèvres roses s'étire sans cesse en un sourire d'incompréhension, comme si elle ne comprenait pas vos mots.
    Ses doigts sont longs et fins, véritables doigts de fée, enfin de voleur en l'occurrence et si agiles. D'ailleurs, tout semble agile en elle.
    Souple, rapide et vive, elle cache plus d'un talent grâce à son expression naïve et innocente qu'elle affiche sans cesse, comme si ça avait toujours fait partie d'elle.
    Question vêtement, elle aime ce qui est ample mais pas encombrant.
    Elle possède une vilaine cicatrice, de quelques centimètres, fine ligne rouge, au niveau de on mollet gauche, partant de la cheville et remontant ainsi jusque mi-mollet a peu près.
    PETIT PLUS : Elle rit silencieusement. Aucun son ne s'échappe de ses lèvres dans ces rares crises de fou-rire : elle est seulement secouée de spasmes. Elle ne maitrise pas bien ses pouvoirs et fait parfois quelques... bêtises.


    HISTOIRE : C'est un matin d'hiver, à Jérusalem, que Mélian vit le jour mais elle ne s'en souvient pas.
    Elle ne se souvient même pas de cette ville qui aujourd'hui, ne représente rien de plus que la patrie de gens qui en tuent d'autres pour une cause qu'elle trouve stupide et détestable. Mais elle aussi sert une cause que les autres "clans" ne comprennent pas. Alors elle ne les juge pas, elle préfère rester à l'écart de ce genre de pensées.
    Son plus vieux souvenir remonte à "la bataille", jour funeste où ses parents, deux sarrasins, trouvèrent la mort. Ainsi, la petite est à la base sarrasine mais ne s'en souvient pas.
    C'était une nuit froide et sanglante que la lune rouge illuminait de sa splendeur. Tout autour d'elle était à feu et à sang et elle courait derrière sa mère qui portait son petit frère de quelques mois dans ses bras. Elle s'était pris les pieds dans sa chemise de nuit et elle était tombée. Lorsqu'elle avait relevé la tête pour repartir elle avait vu un homme avec une croix comme emblème embrocher son père qui tentait en vain de protéger son épouse et son fils, puis le meurtrier avait ensuite tuer la femme qui pleurait sur le corps de son mari, sans voir la fillette allongée par terre.
    Les yeux pleins de larmes, de peur, de rage et de douleur, elle était partit se cacher en espérant entendre les cris d'agonies et de guerres cesser bientôt, le feu s'éteindre... Bref, elle voulait que cette bataille sans queue ni tête se termine rapidement et surtout, elle voulait rester en vie.

    Certes, sa vie ne lui fut pas ôtée, elle sembla comme épargnée par le sort qu'on avait réservé à sa famille et dès les jours qui suivirent elle dut lutter seule pour survivre. Quittant son village natale pour un autre où elle pensait trouver de quoi manger et boire, elle appris le vol et la course, à ne pas se faire attraper et à fuir devant les hommes armés.
    Mais une vie comme celle-là était bien trop dure pour une fillette de six ans, aussi débrouillarde fut-elle. Son calvaire dut durer trois semaines. Au bout de celles-ci, elle fut recueillit par un Assassin solitaire. C'était un jeune homme qui avait déjà vu vingt-cinq ans défilé et qui se battait pour une cause qui lui paraissait juste. Il avait le cœur sur la main et voir une enfant en haillons se balader seule comme le faisait Mélian, en volant pour se nourrir et en logeant comme un parasite chez les autres, en cachette, pour dormir au chaud, lui fit de la peine. De plus, son "clan" était décimé et il fallait former de nouveaux assassin. Mana, c'était son nom, prit donc la petite fille sous son aile et il l'entraina avec lui jusqu'à Erasya. Le voyage jusque là-bas dura six mois, pendant lesquels elle fêta son septième anniversaire.

    A peine arriva-t-elle en ville que sa formation pour devenir assassin débuta. Tout d'abord, on lui enseigna les lettres et les chiffres ; fille de paysans, elle ne possédait pas cette culture et on la lui enseigna. On lui apprit aussi à se tenir correctement face à des assassins possédant des grades supérieurs au sien. Son sauveur, comme elle aimait à l'appeler, venait souvent la voir et lui ramenait de temps en temps, un jouet qu'il avait lui-même sculpter pendant ses missions diverses et varier. Mélian en prenait soin comme des joyaux et elle les gardaient précieusement dans sa petite chambre qu'on avait installée pour elle chez Mana.
    Les années passèrent sans anicroches mais lors de l'hiver de son dixième anniversaire, Mana mourut, tuer par la lame d'un templier. Cette hiver fut le plus destructeur pour la fillette, un véritable choc. Elle se coupa du reste du monde pendant de longues semaines avant de se remettre petit à petit à vivre, pensant positivement que son héros n'aurait pas voulu ça, il aurait insisté pour qu'elle poursuive sa formation, qu'elle se relève et qu'elle vive sa vie comme elle l'entendait.
    Alors, comme un ordre s'imposant à son esprit, elle se fit la promesse de travailler encore plus dur, de devenir un meilleur assassin que lui et de poursuivre sa quête sans jamais éprouver d'arrières-pensées. Intelligente comme elle était, elle garda pour elle tous ses sentiments de vengeance et les alimenta de tout ce qui lui était négatif, sachant un jour qu'elle combattrait les templiers avec bravoure et fougue.
    Et sa formation continua. Sa vie continua.
    Elles continuent toujours.


    DÉCOUVERTE DES ASSASSINS ET D'ERASYA : Dans le conflit qui vit périrent ses parents, la petite, âgée à l'époque de six ans, eu la chance - ou malchance suivant les points de vues - de rencontrer un assassin au cœur d'or qui la prit sous son aile dans le but de la former à devenir elle aussi assassin. Au début, elle ne comprenait pas vraiment en quoi consistait le métier de son tuteur mais elle le considérait comme son sauveur, un héros, et de ce fait, elle suivit on enseignement du pied de la lettre pendant tout le temps qu'il passa avec elle sur le chemin du retour. Elle n'a pas découvert Erasya seule, on l'y a conduit.
    C'est donc ce même assassin, Mana, qui l'a conduit dans cette nouvelle famille, à l'époque si faible et maintenant si puissante et aux nombreux membres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Ichirinn0Hana.skyblog.com
Jennah Kaileena


avatar

Féminin Nombre de messages : 136
Ordre : Assassins
Spécialité : Infiltration/espionnage
Date d'inscription : 15/10/2008

MessageSujet: Re: Melian Morwen - Cruel   Dim 26 Oct - 12:14

Bienvenue petite soeur =D

Pas d'armes ? O_o tu sais... même les aspirants peuvent en avoir... Enfin, sinon, on t'en achèteras ou on t'en fournira, c'est pa sun problème.

Je n'ai pas vu de grosse incohérence dans ta fiche.

Comme tu est d'élément "Air" il est fort probable que ton maître soit Laël =D Bon courage xD

Bref, c'est avec un immense honeur que je valide ta fiche, jeune Aspirante.

Bon RP (même si il a pas encore vraiment commencé et que tu ne sera pas là de la semaine).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://art-spirit.asso.ws
Melian Morwen


avatar

Féminin Nombre de messages : 50
Age : 26
Ordre : Aspirant Assassin
Spécialité : Infiltration - Adaptation
Date d'inscription : 24/10/2008

MessageSujet: Re: Melian Morwen - Cruel   Dim 26 Oct - 12:24

Bah pour les armes, y'avait marqué que les aspirants les choisissait lors des cours... Alors j'en ai pas mis x]
Merci de m'avoir validé ^w^

Edit Jennah : Autant pour moi... Navrée de pas lire ce que fait Laël... xD ça fera que la deuxième fois que ça arrive mdr

> boulet <

Bref... amuse-toi bien (et si tu veux faire un partenariat avec Kyu, y'a pas de problème... =D)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Ichirinn0Hana.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Melian Morwen - Cruel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Melian Morwen - Cruel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Morwen [Terminée]
» ¤ Personnage le plus cruel/sadique ¤
» Morwen Deffhals.
» Le jus d'orange est cruel ♥
» Présentation Morwen.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Assassins » :: ▫ BIENVENUE SUR ASSASSINS ▫ :: ▫ INSCRIPTIONS ▫ :: ▫ FICHES ASSASSINS-
Sauter vers: