AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Robert de Sablé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Robert de Sablé


avatar

Masculin Nombre de messages : 1
Ordre : Templier
Arme : SandStorm
Spécialité : PnJ
Date d'inscription : 24/10/2008

MessageSujet: Robert de Sablé   Jeu 20 Nov - 19:27

NOM : De Sablé
PRÉNOM : Robert
ÂGE : 30 ans
ÉLÉMENT : Feu
ORDRE : Templier
CODE CACHE : Validé.

POUVOIRS :

- Projectiles, Robert lance des boules de feu
- Contrôle du feu, Robert possède parfaitement l'élément du feu.
- Vision de feu, dans le noir Robert peut voir des formes de chaleurs éloignés ( vision thermique )
- Cercle de feu, Robert peut créer un cercle enflammé autour de lui pour emprisonner son adversaire avec lui offrant un combat un contre un.
- Brulot, Robert peut enflammer un objet à distance par la pensée.

ARMES : Sandstorm, possède une poignée en métal et en bois moulé, la lame et en acier forgé.

CARACTÈRE : Robert de Sablé est quelqu'un des très persuasif, intelligent, manipulateur, adorateur de dieu il ne croit cependant qu'en lui même. Son esprit corrompu veut remporter une victoire totale sur la Terre Sainte virant croisés, sarrasins et assassins. C'est un mégalomane. Il rêve d'assouvir son joug sur Damas Acre et Jerusalem. Il est quelqu'un de méfiant du fait que les assassins lui en veuillent particulièrement à lui. Il n'est cependant pas parano et profite de son pouvoir. Il aime bien participé à des soirées mondaines.

PHYSIQUE : Son corps est entièrement recouvert par une armure très solide ainsi que par des côtes de mailles. Rare sont ceux qui ont vu son visage recouvert par son heaume traditionnel recouvert d'or et d'argent. Il mesure dans les 1m8o et reste assez imposant physiquement. C'est quelqu'un de robuste et qui possède beaucoup de force. Pour ceux qui ont put le voir sans son heaume il a le crâne rasé et le visage marqué. Plusieurs tentatives d'assassinat ça marque.

PETIT PLUS :


HISTOIRE : La fondation de Robert pour son frère Geoffroi date approximativement de 1170 ; il fit admettre un clerc à l'abbaye de Saint-Aubin, gratifié généreusement par lui, la même année. Les dix-neuf ans pendant lesquels on n'en entend plus parler, il les passa sans doute à la cour d'Henri II d'Angleterre et de Richard Cœur-de-Lion. Quand il se décida à suivre Richard à la croisade de 1190, il s'y disposa par de pieuses fondations. Celle du Perray, en Ecouflant, sous le vocable de Notre-Dame pour les Bénédictins, datée à faux de l'an 1120, est par les titres de seigneur de Briollay que prend le fondateur, et par toutes les circonstances du texte, de l'année 1189. Le fondateur et patron lui attribue des terres et des privilèges dans les paroisses d'Ecouflant, de Briolay et de Saint-Silvain [2]. La seconde fondation, celle du Bois-Renou, dite plus tard du Perray-Neuf, fut faite aussi en 1189, par Robert IV, en présence de sa mère et sa femme, avec le concours pour un tiers de Pierre de Brion. Il en sera question de nouveau, quand Guillaume des Roches et Marguerite, sa femme, la transféreront à Précigné. Robert étant sur le point de partir pour la croisade, l'abbé d'Évron Geoffroi vint lui demander la reconnaissance de deux deniers de rente et d'une procuration sur la terre de Cadoin. Le noble chevalier le fit recevoir honorablement par son fils, se trouvant empêché de le faire lui-même à cause des préparatifs de son voyage. C'était le 6 juin. Puis, il le conduisit dans son donjon et lui montra de là la terre chargée de la redevance ; enfin à genoux et sans consentir à se relever, il lui servit le vin de l'hospitalité. Il eut l'assurance de la fraternité des religieux en présence d'Emma, sa mère, et de Geoffroi, son fils, qu'il pria de ne jamais manquer à ses devoirs envers les moines. Il partit alors.Arrivé en Palestine, il fut reçu de l’ordre du Temple et promu tout de suite à la dignité de grand-maître. Après la mort de Gérard de Ridefort, les Templiers laissent vacant le poste de maître plusieurs mois et en profitent pour réformer certains points de la Règle qui concernent en particulier les mesures disciplinaires à prendre en cas de manquement à ses responsabilités du dirigeant suprème de l'Ordre. Ce n'est donc probablement que Robert de Sablé — un homme neuf — est élu quelques mois après son admission en juin 1189. Guillaume de Tyr situe même l'élection au début de 1191. Ami du souverain d'Angleterre, Richard Cœur de Lion, il participe à la prise de Saint-Jean-d'Acre le 13 juillet 1191 puis à la bataille d'Arsouf où Saladin subit une large défaite. Robert de Sablé est de tous les combats contre Saladin.

VOTRE ENTRÉE DANS L'ORDRE : Arrivé en Palestine, il fut reçu de l’ordre du Temple et promu tout de suite à la dignité de grand-maître.
Après la mort de Gérard de Ridefort, les Templiers laissent vacant le poste de maître plusieurs mois et en profitent pour réformer certains points de la Règle qui concernent en particulier les mesures disciplinaires à prendre en cas de manquement à ses responsabilités du dirigeant suprème de l'Ordre. Ce n'est donc probablement que Robert de Sablé — un homme neuf — est élu quelques mois après son admission en juin 1189. Guillaume de Tyr situe même l'élection au début de 1191.
Ami du souverain d'Angleterre, Richard Cœur de Lion, il participe à la prise de Saint-Jean-d'Acre le 13 juillet 1191 puis à la bataille d'Arsouf où Saladin subit une large défaite. Robert de Sablé est de tous les combats contre Saladin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Robert de Sablé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Robert McNamara, artisan de la mise au pas des peuples
» ROBERT MANUEL : NOUVELLES REVELATIONS
» ROBERT MENARD VOLE GAGE
» Entrevue de Robert Benodin avec Sonia Pierre
» Le sel de la mer emporte Sablé !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Assassins » :: ▫ BIENVENUE SUR ASSASSINS ▫ :: ▫ INSCRIPTIONS ▫ :: ▫ FICHES TEMPLIERS-
Sauter vers: