AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Entrevue avec Saladin

Aller en bas 
AuteurMessage
Yassir Abdel Bassir


avatar

Masculin Nombre de messages : 33
Age : 27
Ordre : Sarrasins
Arme : Cimeterre ( Sabre Sarrasin )
Spécialité : Infiltration / Les combats au sabre
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Entrevue avec Saladin   Lun 17 Nov - 0:33

Aujourd'hui est un grand jour pour moi. Ce qui explique sans aucun doute la raison pour laquelle j'ai pris soin de soigner mon physique pour une occasion bien particulière. Et oui car même avec la plus grande surprise de certain en ville, Saladin m'a accordé une audience. Un grand événement pour moi car c'est la première fois que je vais adresser la parole à celui qui représente Damas et qui en est l'homme le plus fort.
Dire qu'il est un homme reste encore un mot très léger car Saladin est plus comparable à un Dieu qu'à autre chose d'une part en regardant sa puissance millitaire ainsi que son savoir faire avec la ville et son peuple. Mais je n'est pas été convoqué par simple hasard car cela fait depuis quelques jours déjà que des rumeurs en ville circulent sur les croisés.

Ces êtres qui jusqu'à maintenant n'ont jamais osés attaquer Damas ont prévus soudainement de tester notre puissance millitaire. J'en est donc fait part à certains de mes supérieurs qui à leur tour en ont parlés au grand Saladin en personne. Mais moi qui croyait que celui ci allait convoqué ses généraux en premier lieu désire d'abord me voir à ma plus grande des surprises. Une grande joie que je ne sais d'ailleurs pas comment exprimer.
Enfin, mieux vaut que je garde ma joie pour moi afin de ne pas éveiller les soupçons dans mon entourage. Rencontrer Saladin est un honneur que tout soldat sarrasin aimerai à avoir mais ce n'est pas un luxe donné à tout le monde. C'est pourquoi je n'est rien dit encore à tous ceux qui ont pour habitude de surveiller la ville de Damas à mes cotés.

Pour l'occasion, je n'est pas put me vêtir autrement que d'habitude et j'espère que Saladin ne le prendra pas mal mais sa ne doit pas être non plus la principale de ses occupations actuelle. Mon cimeterre bien en évidence, j'espère au moins qu'il ne sera pas choqué par ma main gauche gantelée et d'où des piques surgissent au bout des doigts.
Ceci suite à l'amputation de ma main après de nombreux combats et c'est depuis le jour de cette opération que je n'est pas quitté la ville de Damas. Cette main gantelée représente en revanche une seconde arme pour moi car j'ai trouvé le moyen de la rendre bénéfique et avantageuse aussi bien dans les combats que dans la vie active de tous les jours.
Bien qu'en temps de soldat au service de l'armée Sarrasine, je n'est pas beaucoup de loisirs à me consacrer tout comme les autres soldats de mon grade. Mais c'est ainsi que sa se passe si Damas veut continuer à faire flotter le drapeau Sarrasin et si son peuple veut quand à lui continuer à vivre et à respirer sans crainte.

Car si nous relâchons nos efforts, l'air appartiendra peut-être aux croisés et ceux ci risquent de le faire payer au peuple de Damas. Je me suis donc rendu dans les quartiers riches de Damas et plus précisément à la Garnison Sarrasine, un endroit que j'ai fréquenté dans mes débuts en tant que soldat afin d'apprendre les bases au combat et au maniement des armes.
Je ne suis pas venu dans cet endroit depuis le temps et pourtant, je me souviens de tous ces détails comme si s'était encore hier. Un petit endroit de la ville renfermé sur lui même par de grands murs et des tours mais c'est aussi un endroit bien gardé.
Après une brève vérification de mon identité, l'on m'autorise enfin à pénétrer dans le vaste endroit où je me trouve aux premiers abord dans une petite cour. Là, du matériel d'entrainement, des tables et autres pantins pour s'entrainer au combat. L'on me fait signe d'attendre là alors que je remarque le long silence qui s'est emparé des lieux.

Le bruit des armures des gardes sur les tours et autour de moi dans la cour sont les seuls bruits que l'on peut distinguer parfaitement. Alors j'attends, ma main gantelée posée sur le pommeau de mon sabre sarrasin. Le regard fixe et les cheveux dans le vent j'espère au moins que la petite entrevue entre moi et Saladin sera bénéfique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saladin


avatar

Masculin Nombre de messages : 4
Ordre : Sarrasins
Arme : Cutlass
Spécialité : PnJ
Date d'inscription : 24/10/2008

MessageSujet: Re: Entrevue avec Saladin   Lun 17 Nov - 22:33

    C'était étrange. Tout était bien trop calme depuis la grande bataille. Enfin, c'était diférent d'avant, lorsque les assassins frappaient ça et là, apparement au hasard. Ces personnes constituaient de véritables surprises en soit et il était parfois complexe de prévoir ou et quand ils agiraient. Enfin, Saladin s'en fichait un peu, en fait. Tant que les assassins ne venaient pas se mêler des batailles qu'il menait envers Richard, ils étaient presque négligeables.
    Alors qu'il réfléchissait à la meilleure tactique pour reprendre Saint Jean d'Acre, une rumeur circula à propos des croisés, mais pas moyen d'en savoir plus. C'était vague, bien trop vague.

    Il fit alors convoquer l'un de ses généraux et le fixa froidement, attendant une quelconque réponse au sujet de ces histoires qu'on racontait à mi-voix, comme pour ne pas être puni d'avoir raconté une stupidité. Tout ce qui lui fut dit c'est qu'un soldat connaissait le fin mot de l'histoire. Peut-être deux.
    Le souverain en convoqua donc un. Autant en discuter avec celui qui était le mieux au courant, non ?
    Le lendemain, donc, Saladin attendait Yassir Abdel Bassir, car tel était son nom, apparamment tout en étudiant une carte de la région. Cette nuit encore, il avait peu dormi mais son visage sérieux et concentré ne montrait aucun signe de fatigue. Cette apparente jeunesse ne durerais sûrment pas éternellement. Au bout de quelques minutes, on l'informa que le soldat attendait dehors. Il esquissa un léger sourire alors qu'il pensa : "pile a l'heure".
    Il demanda à ce qu'on fasse entrer Yassir dans la pièce. Une fois celui-ci à l'intérieur, Saladin l'étudia des pieds à la tête. Oui... il avait l'air d'être un bon soldat. Assez pour ne pas s'être laissé amadoué par des templier ou des croisés. Il demanda, d'une voix tout a fait naturelle :

    - J'ai entenu dire que vous déteniez certaines informations. Quelles sont-elles ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yassir Abdel Bassir


avatar

Masculin Nombre de messages : 33
Age : 27
Ordre : Sarrasins
Arme : Cimeterre ( Sabre Sarrasin )
Spécialité : Infiltration / Les combats au sabre
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: Entrevue avec Saladin   Dim 23 Nov - 1:39

Je ne sais pas encore si le grand Saladin était au courant de ma venue mais je n'eus qu'à attendre à peine quelques instants avant qu'un soldat ne vienne me chercher. Celui ci m'annonça que Saladin en personne voulait me recevoir immédiatement et que ca ne pouvait pas attendre. Il veut plutôt dire que le fait de faire attendre sa majesté est vraiment quelque chose à éviter à tout prix à Damas, je le sais bien depuis que je suis au servise de l'Armée Sarrasine.
Alors sans attendre, je suis le soldat fortement bien armé, sans doute un soldat de la garde rapproché de la famille royale qui sait. Ce qui est certain pour moi, c'est qu'avec mon faible rang je ne risque pas d'incorporer une telle unité mais je peux toujours espérer.
Car les véritables résultats apparaissent vraiment avec l'espoir...

Je suis donc conduis dans une grande salle de la garnison. Un vaste endroit assez éclairé. Sur les murs, de grands étalages d'armes en tout genre, des piliers un peu partout, des tables en bois positionnées d'une certaines façon. Sur ces même tables, divers plans alors que des soldats me regardant à mon passage.
Je suis sans doute l'un des rares à pénétrer dans cet endroit alors que je n'est rien à y faire en temps normal. Certains gardes mangent et se rincent le gosier avant de retourner à leur patrouille en ville. Les patrouilles des soldats de ce genre en ville sont les plus redoutées de tous les malfaiteurs.
Des soldats bien armés et très bien protégés par leur solide armure, une posture de combat sans cesse et tous près à sortir leur arme au moins comportement suspect.
Les autres classes de soldats quand à eux sont aussi redoutées mais pas autant que ceux ci, c'est quelque chose que j'ai remarqué avec toutes ces années de service.

Enfin, je vois dans le fond de la salle, une table ovale où derrière laquelle se tient le grand Saladin. C'est donc la première fois que je le vois d'aussi proche, un véritable honneur pour moi que celui ci me fait en acceptant de me recevoir.
Bien vite, j'arrive à hauteur de la table et quand Saladin me remarqua enfin accompagné de toujours ce même soldat, je me mis à genou dans le seul but de la saluer respectueusement. Le respect, autre chose qu'il ne faut absolument pas négliger à Damas à part si vous désirez vous retrouvez mort, la tête tranchée.
Et ce n'est pas ce que je désire vraiment, après être resté quelques secondes ainsi, je me redresse ainsi, ma main imposante et gantée sur le pommeau de mon sabre, je regarde la plus grande célébrité de Damas droit dans les yeux avant de lui répondre.


« Oui... Ca Majesté doit être mise au courante que des rumeurs courent en ville comme quoi les chevaliers croisés se préparent à marcher sur Damas. »

Voilà qui est dit mais je ne peux pas le laisser ainsi avec cette simple phrase, n'importe qui peut se pointer ici en délivrant ce genre d'information alors je lui dis afin de terminer mes explications.

« Ce ne sont pas de simples rumeurs, j'ai moi même entendu des civils parler entre eux en taverne et dans le marché du quartier pauvre ! »

Et oui car la plupart des grandes informations proviennent du quartier pauvre, un endroit où les soldats chargés de recueillir des informations ne se rendent pas beaucoup...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saladin


avatar

Masculin Nombre de messages : 4
Ordre : Sarrasins
Arme : Cutlass
Spécialité : PnJ
Date d'inscription : 24/10/2008

MessageSujet: Re: Entrevue avec Saladin   Dim 30 Nov - 16:15

    Les regard de Saladin s'assombrit en entendant le nouvelle. Pourquoi ses espions ne l'en avaient-ils pas informés ? A moins que...

    - Savez-vous si cette attaque sera de grande envergure ?

    Peut-être que ce n'était qu'un test. Un test visant à estimer les force que les Sarrasins avaient à disposition à l'heure actuelle. Ce serait quelque chose de tout à fait plausible mais cela impliquerait que Richard ou un autre Roi croisé avait une autre idée derrière la tête. Il devrait donc par la suite s'attendre à quelque chose de plus compliqué. Enfin, toujours est-il qu'il devait se concentrer sur la bataille imminente. Si il voulais avoir un avantage sur ses rivaux, il ferait tout aussi bien de ne pas envoyer toutes sa force militaire écraser l'unité d'éclaireurs qui lui serait envoyée.
    Saladin réfléchissait ainsi à toutes les possibilités qu'engendrait une telle attaque et les conséquences qui suivraient les différentes ripostes envisageable. Un air sérieux et fermé habitait ses traits parfaits. Il finit par demander :

    - D'autres sont au courant ? Si oui, je veux aussi les voir. Il nous faudrait une unité de soldats qui savent à quoi s'attendre. Si j'envoie toutes les troupes à la défense, ce serait comme dire directement à nos ennemis quels sont nos effectifs et inciter les Croisés à envoyer juste ce qu'il faut de troupes pour nous tenir à distance des autres villes.

    Il englobait aussi bien lui-même que Yassir et ses conseillers dans ce "nous". Même si sa logique stratégique était peut-être plus étendue que celle des autres, il avait besoin d'un maximum de renseignements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yassir Abdel Bassir


avatar

Masculin Nombre de messages : 33
Age : 27
Ordre : Sarrasins
Arme : Cimeterre ( Sabre Sarrasin )
Spécialité : Infiltration / Les combats au sabre
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: Entrevue avec Saladin   Dim 30 Nov - 19:50

Je suis chacun des mouvements de Saladin, ses moindres fais et gestes. Je suis à la fois impressionné et à la fois peu sûr de moi quand à l'affaire que je viens tout juste de lui annoncer. Et quand je lui est dis que ce n'était pas une simple rumeur, j'ai tout à fait raison car c'est tout d'abord un tavernier qui m'en a fait pars puis certains voyageurs que j'ai espionnés. Ces même voyageurs disaient avoir été obligés de payer des chevaliers en armure pour continuer leur voyage vers la ville de Damas mais avec d'autres soldats, nous en avons conclus qu'ils veulent nous faire quitter la ville pour aller à leur rencontre. Chose que Saladin ne doit pas ordonné sinon nos défenses à l'arrière de la ville risquent d'être assiégées.
Suite à sa question, je le regarde donc puis je lui réponds aussitôt sans le faire attendre un seul instant de plus.


« A mon avis, cette attaque aura pour seul but de tester notre système de défense, c'est la raison pour laquelle je pense que nous devrions fermer les portes au sud de la ville et ne laisser ouverte que l'entrée nord. »

J'ai eu cette idée hier dans l'après midi alors que je terminais tout juste mon service, j'espère que ca lui plaira au moins.

« De cette façon, les gardes chargées de l'entrée nord pourront contrôler toutes les arrivées et... je pense que nous devrions envoyer quelques éclaireurs par delà les montagnes autour de Damas... »

Voilà qui est dit, j'ai parlé comme un chef de guerre mais j'ai surtout parler au nom des autres soldats dans mon cas qui désormais veillent jour après jour. A cause de cette rumeur, personne ne sait quand l'ennemi va frapper et surtout s'il viendra un jour aux portes de Damas.
Et si jamais cette idée folle lui traverse l'esprit, il saura alors de qu'elle façon l'armée Sarrasine reçoit ses ennemis. Et je serai bien entendu de la partie pour protéger la ville, ses habitants et surtout le grand Saladin qui ne manquera surement pas d'assister au combat.
Il me pose enfin une autre question à laquelle je réponds aussi hâtivement qu'à la première car je connais dors et déjà la réponse à celle ci.


« C'est une rumeur, une majeur partie de la ville est au courante. Les gardes chargés de surveiller les entrées de la ville ainsi que les murailles, les marchands et les voyageurs qui viennent de loin sont tous au courant.
Pour ma part, j'ai été avertis par un tavernier avant de recevoir confirmation par d'autres soldats sarrasins qui commencent à s'inquiéter de ne voir aucun ordre leur arriver... »


En même temps, c'est un peu évident qu'aucun ordre de la part de Saladin n'arrive dans ses rangs si personne ne le met au courant. C'est la raison pour laquelle j'ai pris mon courage à deux mains pour mettre en place cette petite entrevue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entrevue avec Saladin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entrevue avec Saladin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» demande d' entrevue avec Monseigneur Bushiro
» Peter Hallward: Entrevue avec JBA (juillet 2006)
» Anons (Entrevue avec Amaral Duclona - Radio Optimum)
» Lu pour vous-UNE ENTREVUE AVEC AIME CESAIRE EN 2004
» Construction d'une Haiti Nouvelle: GRAHN MONDE Samuel Pierre Editeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Assassins » :: ▫ DAMAS ▫ :: ▫ QUARTIERS RICHES ▫ :: ▫ GARNISON SARRASINE-
Sauter vers: